Chronique de etat-critique.com

1creation-banniere-copie
Posted by laurentpailhes

 

Surprise! Il y a encore des petits franchouillards qui font du rock avec de la révolte au coeur! Chouette!

Lo Pailhes est un animal rare. Il croit aux vertus de la simplicité. Un rock sans bidouillage. Des paroles sans cynisme. Il écrit des textes sans concession, qui ne tournicotent pas autour d’une idée. C’est presque sauvage par les temps qui courent. Le polissage est de rigueur. Y compris dans le rock français, où désormais la performance est plus importante que la conviction.

Il ne prend pas la pose pour être au top de la hype. Comme Arno ou Thiéfaine, il n’observe pas la lumière mais plutôt s’aventure vers les zones sombres de l’existence ou de la société. Son rock a quelque chose de réellement populaire!

Le chanteur s’est construit entre Paris et Marseille, avec des expériences différentes et cela s’entend dans son disque qui ne veut pas faire de concession. En six chansons, il balaie tout un pan de la chanson français et du rock franchouillard.

Il y a la voix qui accroche et la guitare qui rugit. La rage et la colère se transforment en énergie musicale, plus qu’appréciable. Autodidacte, Lo Pailhes a tout compris de son art. Il rend sa vie plus belle en transformant ses réflexions en flots musicaux, périlleux mais sincères. Il est une belle découverte.

1/12/2016

Pour lire l’article sur le site de Etat critique, cliquer ici